Menu

Bordeaux, ville Lonely Planet 2017

30 mai 2017 - C'est ça la France
Bordeaux, ville Lonely Planet 2017

Bordeaux, ville Lonely Planet 2017 ! Je ne pouvais pas passer à côté d’un article sur ma ville d’adoption depuis déjà 15 ans. C’est donc avec enthousiasme que je suis partie en « road trip » dans Bordeaux, faire plein de photos pour vous montrer cette magnifique ville et son patrimoine.

Et paradoxalement j’ai (re) découvert ma ville. Happé par le quotidien, on ne lève plus les yeux, on ne regarde plus ce qui nous entoure. L’exceptionnel devient banal, le beau devient ordinaire, les trésors deviennent familiers. J’en aurais presque oublié ce qui a fait de Bordeaux une ville patrimoine mondiale de l’UNESCO.

 

La place de la Victoire

C’est une des principales places de Bordeaux. Elle est extrêmement vivante car on y trouve beaucoup d’étudiants. En effet, l’université de Bordeaux 2 est abritée dans l’ancienne faculté de médecine qui donne sur la place. Vous trouverez d’ailleurs beaucoup de bars autour de la place comme le Plana ou le Bodegon.

Avant de s’appeler place de la Victoire, nom donné après la guerre de 1914-1918, la place s’appelait place Saint Julien. Si cette place est très fréquentée, elle le doit aussi à sa situation géographique. Elle se trouve au bout de la rue sainte Catherine, l’une des rues les plus fréquentées de Bordeaux, au bout du cours de la Marne la reliant ainsi à la gare Saint Jean. Sans oublier le cours Pasteur qui la relie à la tour Pey Berland, la cathédrale Saint André et la mairie de Bordeaux. Sur la place trois choses attireront votre attention:

La porte d’Aquitaine

C’est une porte monumentale dont le fronton de forme triangulaire est orné de sculptures représentant des dieux marins et les armes royales côté place, des fruits et des fleurs côté rue Sainte Catherine.

 

 

La colonne et les tortues

Depuis juin 2005 un obélisque et deux tortues géantes ont élu domicile sur la place de la Victoire. Ces 2 nouveaux « monuments » célèbrent le vin et les spécialités de la région. L’obélisque mesure 16 mètres de haut et est fabriqué en marbre rouge du Languedoc. Les deux tortues, elles, sont en bronze et sur leurs carapaces, on peut lire des noms d’appellations viticoles. L’art contemporain s’est mêlé à l’art classique et c’est une réussite. La tortue fait la joie des enfants qui l’escaladent avec malice !

 

 

La rue Sainte Catherine

C’est LA grande artère de Bordeaux. C’est une rue piétonne d’un peu plus d’un kilomètre avec plus de 230 commerces et boutiques. On y trouve de tout ! Vous noterez que les magasins vers la Victoire sont plus populaires, on y trouve beaucoup de magasins de vêtements tenus par des asiatiques. En allant vers le Grand théâtre et la place de la comédie vous trouverez davantage des magasins de marques et notamment les Galeries Lafayette. Juste en face des Galeries Lafayette, vous trouverez la Galerie Bordelaise. Construite au début du XIXe siècle, dans la vague des passages couverts, elle fait partie aujourd’hui du patrimoine historique. On y trouve de quoi se restaurer et quelques boutiques.

 

 

 

La place Saint Projet

En marchant dans la rue Sainte Catherine, vous passerez devant la place Saint Projet. Il ne faut pas y manquer la fontaine murale datant du début du XVIIIe siècle. On y voit souvent des musiciens et des artistes de rues y montrer leurs talents aux passants.

 

 

 

 

Place de la Comédie et Grand Théâtre

C’est une autre des cartes postales de Bordeaux. La façade est composée  de 12 colonnes corinthiennes et d’une balustrade surplombée par 12 statues représentant les 9 muses et 3 déesses. Le programme de l’opéra de Bordeaux est riche et chaque année il renouvelle ses spectacles d’opéra et de danse. Bâtiment incontournable de Bordeaux, le grand théâtre abrite depuis 2 ans le restaurant de Philippe Etchebest, le 4e Mur.

 

 

 

La place Camille Julian

Cette place se trouve non loin de la place Saint Projet. C’est une place que j’affectionne particulièrement car elle est très chaleureuse. Et il faut surtout entrer dans le cinéma l’Utopia qui donne sur la place. L’Utopia se situe dans l’ancienne église Saint Siméon et a conservé de nombreux vestiges du lieu d’origine. Cela rend le lieu atypique et c’est une curiosité à voir.

 

 

La porte Cailhau

Ne manquez pas ce chef-d’œuvre qui date du Moyen-Age (pour être très précis 1494). Elle n’a quasiment pas changé depuis sa construction. La Porte Cailhau commémore la Victoire de Charles VIII à Fornoue (Italie). Elle est l’une des nombreuses portes de la ville et faisait partie des murailles de Bordeaux. La porte se visite (entrée 5€). Dans ses étages une exposition présente les outils et les matériaux qui servirent à bâtir la ville. Un montage audio-visuel réalisé à partir de films anciens nous immerge dans le monde des tailleurs de pierre. Elle offre un panorama splendide sur les quais, le pont de pierre et les toits de la ville.

 

La place Saint Pierre

Cette place est très vivante de part tous les restaurants qui y sont installés. L’église Saint Pierre est une des églises les plus anciennes de Bordeaux. Je vais vous faire une confession. J’ai plusieurs fois été dans ce quartier très sympa pour y retrouver des amis, dîner dans les restos de la place et même y faire un enterrement de vie de jeune fille. Mais je n’étais jamais entrée dans l’église jusque là. Elle est toute simple, mais les vitraux sont vraiment très jolis. Quand je vous dis que j’ai découvert des choses en écrivant cet article.

 

 

Les quais

Une longue balade très agréable à faire sur les quais. Entièrement refaits, les quais sont aujourd’hui un endroit incontournable dès qu’il fait beau sur Bordeaux. Beaucoup de Bordelais s’y promènent en famille, s’installent sur les étendues d’herbe pour bronzer, pique-niquer ou viennent profiter des installations sportives de Saint-Michel.

 

 

 

 

Le pont de Pierre

Construit au début du XIXe siècle, ce pont est le premier à avoir relier le centre ville à la rive droite. Ce pont est emblématique de la ville.

 

 

 

 

 

La porte de Bourgogne

Face au pont de pierre, la porte de Bourgogne est une des portes d’entrée de la ville de Bordeaux. Située en retrait de l’alignement des quais, entre quai Richelieu et quai des Salinières, elle est au centre de la place Bir-Hakeim. Elle est un point de connexion de réseaux du tramway.

 

 

 

 

 

La Grosse Cloche

C’est l’un des plus vieux beffroi de France. Seul vestige des anciens remparts de la ville dont les cloches continuent de rythmer la vie bordelaise, cette porte a également servi de prison. « Armande-Louise » de son jolie prénom sonne 6 fois par an à l’occasion des grandes célébrations : les 1er janvier, 1er mai, 8 mai, 14 juillet, 28 août et 11 novembre à 11h et le 1er dimanche de chaque mois à midi (depuis juillet 2016). Cette porte est ouverte à la visite. Un guide vous accompagne dans les étranges cachots habités encore par les souvenirs de ceux qui ne respectaient pas l’ordre public.

Grosse Cloche

La place de la Bourse

Elle est souvent l’une des images de carte postale de Bordeaux. J’adore cette place.
Cet ensemble d’architecture à la française, flanqué de colossaux pilastres et colonnes et de deux frontons sont un ravissement. Elle a un charme fou et change selon les heures de la journée. Ce que j’aime par dessus tout c’est son illumination le soir qui la rend grandiose.

 

Au milieu on trouve la fontaine des « Trois Grâces » en bronze et en marbre. Il faut s’approcher pour étudier les détails de la fontaine installée depuis 1869.Thalie, Aglaé et Euphrosyne veillent sur cette place vitrine du patrimoine architectural de Bordeaux.

 

 

 

Le miroir d’eau

Bordeaux s’est dotée depuis fin juillet 2006 du plus grand miroir d’eau du monde (3 450 m2). Situé face à la place de la Bourse le miroir d’eau alterne des effets extraordinaires de miroir et de brouillard. C’est un nouveau lieu incontournable de la vie bordelaise. Lorsqu’il fait chaud c’est l’endroit idéal pour une promenade rafraîchissante, une rêverie ou des jeux d’enfants. Il s’éveille au printemps, vers le mois de mars, fait son spectacle tout l’été avant de sommeiller pour l’hiver.Le miroir d’eau fonctionne selon un cycle: 3 mn de remplissage, 15 mn d’effet miroir, 5 mn vidange et 3 mn de brouillard. Entre Garonne et façades du XVIIIe siècle, le Miroir d’Eau s’inscrit désormais dans le patrimoine de Bordeaux. La façade classique de la place de la Bourse se reflète dans ce « monument » contemporain et la rencontre de ces deux mondes en fait le lieu le plus photographié de Bordeaux.

La cité du vin

Elle a ouverte le 1er juin 2016. Son ambition est de vous faire voyager dans les différentes cultures du vin. La visite est interactive grâce à une tablette connectée aux différents lieux du musée. Vous y découvrirez l’histoire du vin dans les différentes civilisations et vos sens seront mis à (rude) épreuve. Vous finirez par une dégustation sur le belvédère. Si le bâtiment est magnifique par son architecture et vaut vraiment le coup d’œil, le tarif est exorbitant (20€ l’entrée) et j’ai été très déçue par le musée. De plus, la vue depuis le belvédère donne surtout sur le pont Chaban-Delmas et tous les travaux du quartier. C’est une très jolie coquille vide. Donc pour moi, ménagez votre budget. Allez voir le bâtiment, profitez-en pour voir le pont Chaban-Delmas, mangez un morceau chez les Tontons (voir on mange où?) mais épargnez-vous une visite qui n’a que peu d’intérêt.

 

 

Le pont Chaban Delmas

C’est le nouveau venu dans le paysage bordelais depuis mars 2013. Ce pont est extraordinaire car son tablier se lève pour laisser les bateaux de croisières entrer dans le port de Bordeaux. C’est une véritable prouesse technologique. Si vous avez l’occasion, installez-vous sur les quais pour boire un verre et assistez à ce spectacle pas comme les autres. Pour voir en accélérer en quoi cela consiste cliquez sur le lien https://www.youtube.com/watch?v=Q0VvThuzeaw

 

La place des Quinconces

L’Esplanade des Quinconces bordée d’arbres plantés en quinconces occupe un vaste emplacement de 12 hectares (dont 6 d’espaces verts) en bordure de la Garonne, ce qui en fait la plus grande place d’Europe. Elle est décorée, à l’est par deux colonnes rostrales et, à l’ouest, par le Monument aux Girondins. De nombreuses manifestations s’y déroulent toute l’année : Fête du Fleuve, Fête du Vin, Foire aux plaisirs, concerts, cirques, animations sportives…

Les colonnes rostrales ont été ornées de quatre proues de galères prolongées de rostres formés de deux faisceaux de trois glaives. Les rostres rappellent la victoire des flottes romaines sur celles de Carthage et, depuis l’Antiquité, signifient la maîtrise triomphale des mers.

 

 

 

 

Le monument aux Girondins est orné de la colonne, surmonté d’une statue de la Liberté. Au pied de la colonne ont été édifiées les statues de la ville de Bordeaux, de la Garonne et de la Dordogne. Cette fontaine est magnifique et j’avoue y avoir un coup de cœur. Si vous aimez la photographie, elle est sujet d’étude fantastique pour de la photo d’art.

 

 

 

Le jardin Public

Le jardin public de Bordeaux est l’endroit idéal pour flâner ou emmener les enfants se défouler et s’amuser. De nombreuses attractions sont proposées aux enfants : théâtre de marionnettes, balançoires, aires de jeux, manège à l’ancienne. Le Jardin public abrite une trentaine d’espèces végétales. Il abrite un grand bassin construit sous la forme d’une rivière serpentine d’une superficie d’un hectare et trois ponts contemporains en fer forgé. Sur les terrasses on peut observer des balustres ainsi que de nombreuses statues. Enfin ne manquez pas la grille en fer forgé d’origine, classée Monument Historique.

 

 

La porte Dijeau

C’est une autre porte de la ville qui relie la place Gambetta à la rue porte Dijeau. Construite en 1748, la porte Dijeaux présente un grand nombre de similitudes avec la porte d’Aquitaine. Elle est surmontée d’un fronton triangulaire sculpté. Sur sa façade, comme pour la porte d’aquitaine, on retrouve les armoiries de Bordeaux avec les tours de la Grosse cloche surmontées du léopard.

 

 

 

 

 

Mollat

Fondée en 1896 par Albert Mollat, la librairie déménage en 1928 sur son site actuel. Cette librairie est une institution à Bordeaux. Son extérieur bleu et ses vitrines toujours colorées sont sa marque d’identité. Elle est même dotée d’un espace d’exposition. La librairie regorge de références et les libraires sont des spécialistes passionnés toujours de bons conseils. La librairie est toujours pleine d’idées et je vous invite à aller voir leur revisite de couverture de livres sur instagram, le résultat est bluffant. N’hésitez pas à entrer si vous aimez les livres ! Mais attention danger ! Il est quasiment impossible de ressortir de Mollat sans au moins un livre…

 

 

 

La place Pey Berland

La place Pey Berland est particulièrement bien dotée en monuments.

On y trouve tout d’abord la cathédrale Pey Berland. C’est une cathédrale très hétérogène et un peu bizarre car son clocher est indépendant et est abrité dans la tour Pey Berland. C’est vrai que ce n’est pas une cathédrale aussi royale que celle de Chartres  ou de Reims, mais c’est ici qu’on a célébré en 1137 le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et de Louis VII, puis cinq siècles après, l’union d’Anne d’Autriche et Louis XIII. Son portail gothique ne peut qu’attirer votre regard.

 

 

 

 

 

La tour Pey Berland abrite donc le clocher de la cathédrale. Le beffroi peut se visiter mais nécessite du souffle pour gravir les 229 marches et accéder au sommet mais l’effort est récompensé par la vue exceptionnelle sur Bordeaux et ses monuments. Elle est ouverte tous les jours sauf le lundi d’octobre à mai. (6€).

 

 

 

 

 

 

Enfin, vous trouverez sur la place, le Palais Rohan qui abrite la mairie de Bordeaux.

 

 

 

 

En novembre 2012, une statue de Jacques Chaban Delmas a été inaugurée sur la place Pey Berland par la ville de Bordeaux, afin de lui rendre hommage. Jacques Chaban Delmas qui fut Compagnon de la Libération, Premier Ministre et Président de l’Assemblée Nationale, a aussi été Maire de Bordeaux pendant 48 ans de 1947 à 1995.

 

 

 

 

 

J’en vois certains râler et me dire que je n’ai pas parlé du quartier Saint Michel avec son église et le marché des Capucins, du quartier des Chartrons, du bassin à flot, de la rive droite et du quartier de la bastide, de notre magnifique nouvelle gare…. et vous avez raison ! Mais l’article est déjà long et je ne compte pas vous étouffer sous les informations. Donc il faudra une suite à cet article, Bordeaux me rend trop bavarde !

 

Les musées

Bordeaux compte onze musées, dont six municipaux, dédiés aux beaux-arts, à l’art contemporain et aux arts décoratifs et au Design, mais aussi à l’histoire naturelle, à l’archéologie, à l’ethnographie ou encore à l’histoire des douanes et à l’histoire régionale. Je n’ai fait que le Musée d’Aquitaine qui retrace l’Histoire de l’Aquitaine de la Préhistoire à nos jours. C’est un joli musée, instructif si vous aimez l’histoire
http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/
Pour les autres, et bien voilà des idées de sorties qui feront l’objet de futurs articles.

On mange où?

On mange bien à Bordeaux ! La ville regorge de restaurants, bars à vin, bistrots pour égayer vos papilles et vous faire passer un bon moment. Pour ce petit carnet d’adresses, j’ai sollicité mes amis bordelais. Merci à Céline, Bettina, Thomas, Cathy, Marie et Alice pour avoir bien voulu partager avec moi et avec vous leurs adresses préférées.

 

 

Bars

Frog & Rosbif (23 rue Ausone):  un pub au top ! situé dans une ancienne prison pour femme construite au 16ème siècle, The Frog & Rosbif a été le premier pub de Bordeaux à fabriquer ses propres bières. http://www.frogpubs.com/fr/pub-the-frog-rosbif-bordeaux-bordeaux-7.php

 

 

L’alchimiste (16 rue du parlement Saint Pierre): l’endroit idéal pour déguster de délicieux cocktails. http://www.lalchimistebordeaux.com/

Chez Julo (11 rue des Faures): Bar à vins au top avec un large choix de vins, de succulentes assiettes de charcuterie et de fromage dans une ambiance chaleureuse.

El Picador (16 rue Rolland): bar à tapas moderne avec une carte de tapas très variée.

 

 

Restaurants

Les fils à maman (19 rue des Faussets): Petit resto dans le centre de St pierre très sympa. Ambiance retour en enfance avec une déco très 80’s bien soignée. Des produits simples mais de très bonnes qualités et des plats très copieux. http://www.lesfilsamaman.com/bordeaux/

 

L’autre petit bois (12 place du Parlement): une cuisine simple et efficace autour de tapas et de généreuses tartines. Mais rien que pour la décoration et surtout le premier étage il faut absolument y aller !

 

Les Tontons (118 quai de Bacalan, au pied du pont Chaban Delmas): menu sympa et pas cher avec un buffet d’entrée. Le look usine est sympa. C’est surtout l’endroit idéal pour un brunch le dimanche midi, mais il faut penser à réserver ! http://lestontons-restaurant.com/

 

 

Le C’yusha (12 rue Ausone):  Le cadre est magnifique avec ses murs et des voûtes aux pierres apparentes. Le chef Pierrick Célibert vous réserve de belles surprises gustatives. Une expérience merveilleuse à ne pas rater ! http://www.cyusha.com/

 

 

La brasserie Bordelaise (50 rue Saint Rémi): restaurant à l’ambiance très sympa qui propose une grande variété de vin et des plats typiques du bordelais. http://www.brasserie-bordelaise.fr/

 

 

Ristorante Osteria Da Luigi (23 rue du Pas Saint Georges): restaurant italien exceptionnel tant par le cadre que par la cuisine avec des produits 100% italiens. Les antipastis sont à tomber. http://osteriadaluigi.com/da-luigi-ristorante/

 

 

Le Goûter

Sophisticake (5 rue de Guienne): magasin de cupcakes créé par 2 Américaines. Une grande diversité de cupcakes des plus classiques au plus élaborés, on se régale. http://sophisticakesbordeaux.com/

 

L’opéra (7 place Puy Paulin, dans la rue Porte Dijeau): pâtisserie géniale ! Le décor est magnifique, les gâteaux sont une merveille pour les papilles et ils font même quelques cocktails forts sympathiques. Un lieu où il faut absolument s’arrêter !

 

Les mots bleus (40 rue Poquelin Molière): l’endroit est très sympa avec ses murs en pierre, ses bibliothèques et ses petits fauteuils. Ils ont une grande variété de thés et leurs pâtisseries sont délicieuses. Un lieu agréable pour se poser tranquillement.

 

Any’teas (16 passage sarget): j’adore ce salon de thé !! Si vous êtes un(e) amateur/ice de thés provenant de tous les coins du monde, c’est endroit est fait pour vous. Ils font également un succulent chocolat chaud. Le salon est très joliment décoré et la vitrine vous donne déjà un aperçu des sucreries disponibles sur la carte : cookies, muffins, cupcakes, gâteau au chocolat… Il y en a pour tous les goûts et toutes les papilles ! Mais surtout il faut absolument déguster leurs incroyables scones ! http://www.anyteas.fr/

 

 

Bordeaux est une ville qui allie histoire et présent, qui sans renier le passé à su s’adapter et intégrer la modernité à son patrimoine. C’est une ville dynamique et accueillante qui a beaucoup de choses à vous faire découvrir tant sur le plan culturel que gastronomique. Ville Lonely Planet 2017, Bordeaux est une ville tendance qui a tout pour vous charmer et dans laquelle il fait bon venir. Arrivée il y a (à peine) 15 ans, je n’en suis plus repartie. J’aime cette ville, ses gens, la qualité de vie qu’elle offre, son dynamisme et j’espère de tout cœur que mon article vous donnera l’envie de découvrir la « belle endormie » qui est désormais bien réveillée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aliquam Aenean Praesent libero eget tempus fringilla