Menu

Les chemins de la mémoire de la Première Guerre Mondiale

11 septembre 2018 - C'est ça la France
Les chemins de la mémoire de la Première Guerre Mondiale

J’ai fait des études d’histoire et à ce titre certaines périodes historiques me passionnent. C’est le cas de la Première Guerre mondiale. L’horreur de cette guerre, le courage des poilus, la folie des hommes, les bouleversements sociétaux engendrés par ce conflit sont de véritables points de questionnements et d’interrogation pour moi.

Cette année nous allons célébrer le centenaire de l’armistice. A cette occasion, j’ai souhaité réaliser un souhait de ma bucket list en allant à Verdun. Certes, cela est moins dépaysant que partir dans un pays étranger, mais les chemins de mémoire sont tout aussi passionnants à visiter et il y a beaucoup de choses à apprendre.

Nous avons donc effectué un petit road trip de 4 jours dans l’Est de la France.

 

Jour 1 : Reims

Le premier arrêt s’est fait à Reims. Pour 2 raisons : tout d’abord Reims a été la proie de bombardements et de luttes durant la guerre. Et puis je voulais visiter la fameuse cathédrale qui a abrité le sacre de nos rois de France.

Reims a été une très bonne surprise. C’est une ville charmante, très vivante, animée. Nous nous sommes promenés avec plaisir dans la ville tout en découvrant son architecture, ses maisons et ses monuments. Bien sûr notre visite s’est centrée sur la cathédrale, au demeurant magnifique. La restauration d’après-guerre a rendu sa majesté à la cathédrale. Ne manquez pas les vitraux de Chagall et d’Imi Knoebel.

Le palais de Tau était malheureusement fermé (il ferme le lundi) et c’est avec regret que nous n’avons pas pu le visiter.

L’après-midi a été consacrée à la route des champagnes. Nous avons fait quelques dégustations et sommes revenus avec « quelques » bouteilles.

On mange où?

Le café de Reims (85 place Drouet d’Erlon) : un petit café absolument génial avec beaucoup de produits locaux. Ils ont un menu à 18 € top avec beaucoup de choix. J’ai mangé de vrais escargots de Bourgogne, une tuerie absolue. En dessert une crème brûlée aux biscuits roses de Reims. Un rapport qualité/prix imbattable. A ne pas manquer !

On dort où?

Hôtel le Latino (33 place Drouet d’Erlon) : petit hôtel charmant et très bien pour une nuit. La déco est très sympa. Attention cependant pas d’ascenseur et il y a 4 étages.

Jour 2 : Mémoire de la Première Guerre mondiale

Le chemin des Dames

Le chemin des Dames est balisé sur la route par des lignes bleues.

Notre première destination était la caverne du Dragon. ATTENTION : les horaires d’ouverture sont changeants, le musée est fermé le mardi matin et le dimanche et il est OBLIGATOIRE de réserver la visite. De ce fait nous n’avons pas pu malheureusement visiter le musée.

Petite anecdote : sur la route qui mène à la caverne du Dragon, vous ne verrez que des hectares et des hectares de champs. Et tout un coup, au milieu, une immense statue. Je pensais que c’était un poilu mais pas du tout. Il s’agit de Napoléon I. C’est un hommage à la bataille de Craonne en 1814. Bataille au demeurant perdue et où des milliers de hussards trouvèrent la mort. C’est pour cela que certains monuments indiquent 1814 -1914 et représentent un hussard à côté d’un poilu.

Nous avons donc décidé d’aller sur le plateau de Californie. Sur la route il y a un arrêt pour pouvoir observer le plateau et les villages environnants depuis un observatoire. Une balade est également proposée. Nous l’avons faite en partie et nous avons pu ainsi voir des tranchées. Le long du chemin qui mène à la tour, des panneaux vous narrent la vie des poilus. Balade très agréable dans le sous-bois et instructive.

L’ossuaire de Douaumont

Ce lieu rend hommage aux poilus tombés à Verdun. La visite de l’ossuaire est gratuite. Si vous souhaitez monter en haut de la tour et voir le petit film de 20 minutes retraçant les tranchées de Verdun, il vous en coûtera 6 €. C’est un lieu extrêmement émouvant. L’âge des hommes est vraiment frappant. Ils étaient si jeunes…

Fleury-devant-Douaumont

Sur la route entre l’ossuaire et le mémorial de Verdun, vous passez à côté du village détruit de Fleury-devant-Douaumont. Un arrêt est à envisager. 100 ans plus tard, les cratères témoignent de la violence des bombardements. Des panneaux vous indiquent les commerces, les maisons que l’on pouvait voir avant la guerre. Il ne reste absolument rien. Une visite assez émouvante pour ma part. La guerre a brisé la vie de millions de soldats mais également de civils, de familles qui ont perdu jusqu’à leurs racines.

Le mémorial de Verdun

Mémorial extrêmement bien fait pour vous expliquer la Première Guerre mondiale, ses enjeux, le quotidien des poilus. L’entrée coûte 11€. C’est un lieu pédagogique, vivant, qui n’est pas qu’un simple musée et qui essaie de vous replonger dans les tranchées.

Verdun

Verdun est une ville très jolie, une vraie surprise. Nous n’avons pas eu le temps de visiter la citadelle et je le regrette. Promenade très agréable au bord de la Meuse. Nous y avons d’ailleurs pique-niqué avec plaisir. Beaucoup de monuments sont des témoignages du martyr de la ville de Verdun. Des expositions sont organisées au Centre Mondial de la Paix. Renseignez-vous car il y en de très intéressantes en fonction du calendrier. Nous y avons passé une seule journée, mais une 2e aurait été nécessaire pour pouvoir tout visiter.https://www.tourisme-verdun.com/

On dort où ?

Chez Ghislaine (1 rue du Pont de Tilly) : c’est une chambre d’hôte. Ghislaine est adorable. La chambre est confortable et spacieuse. Elle est en plein cœur de Verdun. On peut se garer facilement et le prix de la chambre est imbattable. Réservation via booking.

On mange où?

Cœur de Blé (29 quai de Londres) : une superbe adresse ! Plats typiquement italiens fait avec de la farine de la région. Tout est fait maison. La pâte de la pizza était d’une finesse incroyable Quant à moi, j’ai mangé des lasagnes à la truffe blanche à mourir. Prix très raisonnable et c’est tellement agréable de manger au bord de l’eau.

Nancy

3e étape de notre voyage. On m’avait dit que Nancy est une ville superbe et puis la carte postale de la place Stanislas est tellement connue. Ce fut une déception. Certes la place Stanislas est magnifique, mais il n’y a pas grand chose d’autres à voir. La superbe église du quartier d’Epvre était fermée ainsi que la cathédrale, mois d’août oblige apparemment. Le palais des Ducs de Lorraine que j’attendais impatiemment de voir est fermé jusqu’en 2023 pour restauration. Donc nous n’avons vu que la jolie façade et quelques éléments exposés dans l’église jouxtant le palais. Le sort s’acharnant contre nous, le jardin était fermé suite à la tempête de la veille. Ce qui nous a sauvé c’est le musée des beaux-arts, jolis mais sans plus et des amis que nous avons retrouvés. Quelques jolies rues et une très belle porte, mais cela ne nécessitait pas une journée entière.

On mange où ?

La puce à l’oreille (17 rue Stanislas) : excellente adresse ! Au moins la gastronomie ne nous a pas déçu. Ils ont une carte de spécialités à base de fromages. Attention les plats sont très copieux. Le cadre est très sympa et je vous recommande leur glace aux biscuits roses de Reims et au champagne.

On dort où ?

Cœur de City hôtel by Happyculture (61 rue Pierre Semard) : hôtel bien situé, personnel accueillant. La chambre est simple mais confortable. C’est une bonne adresse pour une nuit sur Nancy.

 

La voiture ayant fait des siennes, notre périple s’est arrêté 2 jours plus tôt que prévu. A mon grand regret, nous n’avons pas pu faire la voie sacrée, la route des vins de Bourgogne et la ville de Troyes. Mais ces 3 jours m’auront permis de découvrir une région que je ne connaissais pas du tout, de satisfaire ma passion de la Première Guerre mondiale et surtout me donner l’envie d’en voir plus et d’en savoir plus. Il me faudra donc reprogrammer un périple dans l’Est de la France. La bucket list n’en finit plus de s’allonger ;).

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

efficitur. ante. Sed commodo id libero. mattis Donec fringilla