Menu

Zanzibar, l’île aux épices

7 mars 2021 - Voyage, Voyages
Zanzibar, l’île aux épices

La Tanzanie était un voyage qui me tenait à cœur, mais que je pensais faire dans plusieurs années faute de moyens. Car oui c’est une destination onéreuse. Mais la vie comporte parfois de bonnes surprises. Alors quitte à enfin pouvoir partir en Tanzanie, j’ai choisi de faire l’extension à Zanzibar car après tout j’étais à côté. Et je n’ai pas été déçue de ce choix ! Retour sur une escapade de 3,5 jours sur l’île aux épices.

 

 

 

On y va avec qui ?

C’est un voyage qui devait nécessairement être organisé par une agence. J’ai donc choisi Marco Vasco. J’ai découvert cette agence et je vous la recommande ! L’accompagnement et l’organisation a vraiment été topissime, notamment avec les imprévus COVID. Vous demandez Djenaba, elle s’occupe de tout ! Et vous aurez droit à un magnifique carnet de voyage.

On y va comment ?

Avec Ethiopian Airlines ! Super compagnie. Escale en Ethiopie à Adis Abbeba. Pour info pas besoin de visa éthiopien si vous faites moins de 12 heures d’escale.

Pensez à prendre votre visa tanzanien en ligne ! Cela vous coûtera 2 dollars de plus que l’acheter sur place mais vous ferez moins la queue pour l’acheter à l’aéroport. Celui-ci est minuscule et il n’y a que 2 comptoirs pour 300 passagers donc ça peut être long…

 

On dort où ?

Au Sunshine Hotel à Matemwe. C’est un ensemble de 15 lodges, c’est petit et intime. L’accès à la plage de sable fin est direct et il y a 2 piscines. C’est parfait quand on a des enfants. Par contre c’est à 1 heure de Stone Town, donc à prendre en compte si vous prévoyez des activités.

Le restaurant de l’hôtel est génial et j’y ai mangé tous les soirs.

 

Jour 1

Rien

Je n’ai rien fait ! J’ai profité de la plage, de la piscine, du paysage de carte postale. Après tout c’était une des raisons de la destination. J’ai dévoré le roman de Marie Vareille Les chaussettes orphelines en prenant le soleil.

J’ai pu observer les femmes en train de récolter les algues à marée basse. Elles les revendent aux industriels pour fabriquer nos cosmétiques.

 

Jour 2

Le matin j’ai commencé par une promenade sur la plage. Même par mauvais temps c’est beau !

Visite de Stone Town

Mon côté historienne m’a poussé à vouloir découvrir la partie historique de la ville. Honnêtement j’ai été déçue. A choisir, j’aurais préféré aller dans une ferme aux épices ou nager avec les tortues avec le recul.

Nous avons visité la cathédrale protestante pour commencer. C’est drôle car elle mélange art arabe et la discrétion protestante.

La visite du monument et du musée sur l’esclavagisme est ce que j’ai préféré. C’était très émouvant et très instructif c’est à ne pas rater.

Puis nous avons déambulé dans les ruelles, vu les portes sculptés, les balcons et la maison de Freddie Mercury (il est né à Zanzibar).

Nous nous sommes arrêtés au marché. Des couleurs, des fruits et des odeurs !

Le musée du palais (palace museum)

Cet autre palais omanais abritait le sultan de Zanzibar. Il était le centre du pouvoir de l’archipel de Zanzibar. Aujourd’hui c’est un bâtiment un peu délabré, où il n’y a pas grand-chose à voir mais la vue sur le port est magnifique.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vieux fort (old fort)

Cette citadelle imposante fut construite par les omanais en 1700 pour se protéger des portugais. Aujourd’hui c’est un centre culturel.

 

Sortie au coucher du soleil sur un boutre

Un des meilleurs moments de mon voyage ! L’ambiance, le bateau, la musique… c’était génial. Plein de bonnes choses à grignoter et du bon chardonnay d’Afrique du Sud. Par contre attention les capitaines ont la main lourde sur les quantités ! Une sortie d’une heure trente inoubliable et en très bonne compagnie.

 

Jour 3

Snorkeling

L’activité était organisée par Safari Blue au sud de Zanzibar. C’est un prestataire réputé, nous étions nombreux, 8 boutres de 12 personnes. Mais nous n’allons pas aux mêmes endroits donc vous ne vous croiserez que pour le repas. Cette activité se fait sur la journée.

On vous fournit les palmes, le masque et le tuba. Mettez bien les palmes car nous avons parfois été nager dans des endroits avec un peu de courant et ceux qui n’avaient pas les palmes ont davantage galéré.

Une fois embarqué sur le boutre, c’est parti pour une traversé de 15 mn et une première étape sur une langue de sable au milieu de l’océan. C’est beau mais ne vous attendez pas à être seul au monde.

Puis premier arrêt de snorkeling. Il y a des petites méduses mais rassurez-vous elles sont inoffensives ! Il y a surtout des myriades de poissons colorés et des coraux magnifiques. Ce premier arrêt met dans l’ambiance et clairement on plonge dans l’aquarium Cette première sortie dure 20/30 minutes.

Puis on repart sur un 2e spot, beaucoup plus loin en mer. Le décor est vraiment différent, plus beau encore. L’eau est si claire, que du bateau j’ai pu faire des photos des coraux.

Après cette sortie, arrêt vers 14h sur une petite île pour déguster langouste, gambas, poissons, fruits… on ne peut plus nager après ce repas ! (il y en avait plus que ça mais j’ai fait la photo en cours de repas).

Il est temps de rentrer et le guide fait son possible pour que nous croisions les dauphins et nous avons eu cette chance !

En tout cas pensez à remettre de la crème solaire entre chaque baignade si vous ne voulez pas finir griller comme une langouste. (Pensez à apporter de la Biafine).

 

Zanzibar est une belle carte postale, mais on y côtoie aussi la misère des gens, c’est assez paradoxal et j’ai eu une conversation très intéressante avec mon chauffeur à ce propos. Je suis ravie d’avoir découvert Zanzibar et les paysages font rêver. C’est à voir une fois dans sa vie de voyage ! Mais Zanzibar était une parenthèse, une escale avant de retourner sur le continent et de parcourir la Tanzanie en elle-même qui était l’objectif principal de ma pérégrination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.